L’eczéma

J’aimerais partager avec vous mon expérience « eczémateuse ».

J’ai commencé à faire de l’eczéma avant mes premiers pas. Mes parents m’ont emmené chez un magnétiseur. L’eczéma est passé. Puis l’asthme est arrivé. Quand l’asthme se calmait l’eczéma revenait. Ma pneumologue disait : « c’est le tir à la corde entre les deux ». Depuis le lycée et jusqu’à aujourd’hui, je n’ai plus fait de crise d’asthme. J’ai fait un trek de 3 jours au Pérou dont une journée à 4200 mètres d’altitude et jai marché 22 km. Je pense pouvoir dire que je ne suis plus asthmatique.

L’eczéma, lui, se fait plus rare depuis plusieurs mois. Et il a nettement diminué depuis plusieurs années. Je partage avec vous les changements que j’ai opérés dans ma vie et qui ont, je pense, contribués à cette évolution.

J’ai commencé par supprimer le lait au petit déjeuner. Après avoir lu différents articles à ce sujet, je constate que le lait de vache n’est pas très bon pour la santé d’un adulte.

Je confectionne moi-même les produits que je mets sur mon corps ou je les achète en Biocoop. Il y a beaucoup d’agents allergisants dans les savons, dentifrices, crèmes pour la peau, etc. que l’on trouve en grande surface.

Je mets des gants lorsque je fais la vaisselle, lorsque je fais le ménage et quand j’épluche des fruits ou légumes juteux.

Dans la mesure du possible, plutôt qu’appliquer de la cortisone en cas de crise, je mets de l’huile de camomille.

Je constate aussi que je ne me gratte pas :
– quand je suis en congés, et qu’aucune source de stress ne vient me perturber.
– lorsque je suis très occupée et que je n’ai pas le temps de cogiter.

L’exposition du soleil fait du bien à ma peau.

J’hydrate tout mon corps après chaque douche (toute l’année).

La méditation apaise l’esprit et permet de se recentrer sur soi. Cela calme l’agitation mentale et donc les sources d’anxiété qui favorisent l’eczéma.

J’ai constaté que toutes les femmes de ma famille (côté maternel) font (ou ont fait) de l’eczéma. Je me suis rendue chez une personne qui pratique les soins énergétiques. Elle a pu trouver la source de la maladie et couper les liens transgénérationels. En effet, une de mes ancêtres a subi une profonde blessure émotionnelle qui a déclenché de l’eczéma chez elle, et pour toutes les générations de femmes descendantes de sa lignée.

Je pense aussi que la qualité du sommeil a un rôle important à jouer dans la maitrise de ces démangeaisons.

J’avais tellement d’eczéma (sur tout le corps) que j’avais le sentiment de devenir folle en sortant de la douche tellement le contact de l’eau sur ma peau était insupportable. Je me grattais jusqu’au sang sans pouvoir m’arrêter et atteignant parfois un état de jouissance inexpliquable à quelqu’un qui n’a jamais eu ce type de démangeaison. Tellement, que je ne sentais même pas les piqures de moustiques me gratter, c’était d’un ridicule à côté… Aujourd’hui, ma peau est redevenue normale, on voit bien que mes doigts ont souffert, et j’ai parfois quelques démangeaisons sur les mains avant d’aller au travail, mais c’est léger et j’arrive bien à m’empêcher de me gratter. ça n’a plus rien à voir avec le passé. J’espère que cet article et ces astuces pourront vous aider à vous passer de cet état.

Commenter cette astuce ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Créez un site ou un blog sur WordPress.com

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :