Les accords Toltèques

Connaissez-vous les Accords Toltèques ?

Don Miguel Ruiz a rédigé ce petit livre de 100 pages résumant la philosophie de ses ancêtres. Selon celle-ci, nous pouvons accéder à plus de bonheur et de liberté, et surtout moins de souffrance. Ils sont au nombre de 4.

Voici le 1er :

**QUE VOTRE PAROLE SOIT IMPECCABLE**

« la parole est un outil qui peut détruire, ou au contraire, aider à se construire. Les mots ont du poids, ils s’ancrent dans le subconscient, pour finalement se répercuter dans la réalité. Des parents qui disent à un enfant qu’il est nul ou incapable, conditionnent leur enfant pour qu’il rate effectivement ce qu’il entreprend sa vie durant, persuadé en son fort intérieur, qu’il n’est pas bon. »

don Miguel Ruiz nous propose : « Parlez avec intégrité, ne dites que ce que vous pensez. N’utilisez pas la parole contre vous ni pour médire d’autrui. ».

Nous pouvons essayer : faisons de notre mieux pour ne faire aucune critique ni aucun jugement, acceptons-nous tels que nous sommes, acceptons les autres tels qu’ils sont.

2e accord :

**QUOI QU’IL ARRIVE, N’EN FAITES PAS UNE AFFAIRE PERSONNELLE**

N’oublions jamais que quoi qu’une personne puisse dire ou faire, cela lui appartient à elle, pas à nous. Apprenons à mettre notre égo de côté afin de ne pas croire qu’il s’agit de nous. Si une personne dit ou fait quelque chose de blessant, c’est sa responsabilité. Et nous nous devons, pour notre propre respect, de ne pas le prendre personnellement. Comprenons que cela ne correspond qu’à l’image que l’autre se fait de nous. Bonne ou mauvaise, cette image n’est pas la réalité.

Ce que disent, pensent et font les autres n’est pas à nous. Laissons glisser !

3e accord toltèque :

***NE FAITES PAS DE SUPPOSITIONS***

« Quand on « suppose que… » c’est qu’on manque d’informations. Mieux vaut aller jusqu’au bout des choses en osant poser les questions. Quand bien même le risque de paraître ridicule est grand, il est toujours préférable car il permet d’éviter les malentendus, sources de conflits et de déception. C’est une situation très courante : nous n’allons pas au fond des choses, alors on fait des hypothèses, puis on finit par croire à ces constructions de notre esprit, qui ne sont pas la réalité. Autrement dit, on finit par croire à ses propres mensonges.

Miguel Ruiz les appelle « poisons émotionnels ». Pour les éviter, il invite le lecteur à prendre l’habitude de mettre les choses à plat. D’une part en exprimant ses doutes autant que possible, d’autre part en écoutant l’autre avec attention, afin d’entendre véritablement son message. »

Je vous invite à essayer cette pratique dès maintenant .

Découvrons maintenant le 4e accord toltèque :

***FAITES TOUJOURS DE VOTRE MIEUX***

Toutes les occasions sont bonnes pour donner le meilleur de soi. En sachant qu’avec le temps, notre « mieux » change. Donner le meilleur de soi c’est ne pas en faire trop ni trop peu. C’est ainsi qu’on évite la frustration de ne pas avoir été jusqu’au bout, qui engendre regrets et culpabilité. C’est aussi ainsi que l’on se préserve, car à trop donner, on s’épuise en dépensant toute son énergie. À terme, il faut trouver le bon équilibre.
« Don Miguel Ruiz explique que parfois, ce qu’il y a de mieux à faire pour soi, c’est de rester au lit. On peut faire sien un objectif et atteindre son but sans s’encombrer du jugement des autres ni de leurs attentes, lesquelles sont des obstacles à notre réussite. »

Commenter cette astuce ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Créez un site ou un blog sur WordPress.com

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :