Dis, on arrête la pression sociale ?

« C’est pour quand le bébé ? » « Vous devriez acheter rapidement. » « Tu en es où dans ta recherche de travail ? » « Tu travailles dans quoi ? » « Qu’est-ce qu’elle a pris comme poids ! » « C’est quoi le mec qu’elle nous a ramené là ? » « Dis dont tu as drôlement maigri ! » « Tu es malade ? Tu as l’air fatigué…. »

Avant de poser ces questions impolies, que ce soit pour faire la conversation ou pour inciter son entourage à faire comme les autres, il serait bon de tourner sept fois sa langue dans sa bouche. Les personnes qui les posent n’ont sans doute pas peur de blesser ni d’agacer leur interlocuteur. Pourtant, posons-nous vraiment la question :

« Et vous, c’est pour quand le bébé ? »
A quoi sert cette question ? La personne qui la pose attend-elle une date ? Une date de conception ? Une date de sortie ? Veut-elle savoir si ses interlocuteurs en ont envie ? S’ils en ont déjà parlé entre eux ? S’ils s’en sentent capables ? S’ils le peuvent ? Si l’un d’eux est stérile ? Ou est devenu stérile ? Peut-être devrait-elle se demander si cela la regarde, tout simplement. Il s’agit d’une question intime, personnelle, qui peut faire souffrir.

Je ne commenterai pas ici les situations où une personne félicite une « future maman » en constatant seulement qu’elle a pris un peu de ventre… Ce cas est bien trop fréquent. Et encore une fois, quand on n’est pas dans la confidence, mieux vaut se taire.

 

group of people sitting on white mat on grass field

« Tu fais quoi dans la vie ? »
Cette question m’a toujours surprise. Il semble que ce que fait une personne comme métier, donc la façon qu’elle a de faire entrer de l’argent sur son compte à la fin du mois, va permettre de déterminer qui elle est. N’est-ce pas réducteur ? La personne peut vivre de sa passion ou à l’inverse détester son métier. Elle peut le subir ou l’avoir choisi. Elle peut considérer que le travail n’est qu’un moyen de remplir son frigo et que la vie c’est autre chose. Elle peut aussi ne pas avoir du tout envie de parler de son travail quand elle n’y est pas. Pourquoi ne pas plutôt demander : « Qui es-tu ? » « Qu’aimes-tu faire ? » « Qu’aimes-tu vivre ? » « Quels sont tes meilleurs souvenirs ? » Et si on veut aborder la question du travail : « est-ce-que ton travail te plait ? »

Les jugements sur le physique.
Trop gros, trop maigre, trop grande, trop cernée, trop maquillée, pas assez maquillée, trop mal habillé…
Parler sur les autres créé une complicité et une affinité. On rit sur une tierce personne, on commente, nous voilà avec un point commun : le jugement du bouc émissaire. Force est de constater que créer du lien de cette façon démontre l’incapacité à créer du lien différemment. Les deux personnes dans le jugement n’ont sans doute pas d’autre similitude sur lesquelles se baser pour échanger, elles vont donc se raccrocher au jugement qui les fera rire et passer un bon moment. Puis craindront plus tard, qu’on ne fasse la même chose dans leur dos. Là aussi, posons-nous la question. A sa place, aimerais-je que l’on parle de moi comme ça ? N’y a-t-il pas autre chose que je peux raconter, qui serait plus intéressant et qui ne me mettrait pas dans le jugement ?
Repensez à toutes ces fois où vous avez ri aux éclats sans vous moquer de personne.

« – Tu vas bien ?
– Oui pourquoi ?
– Tu as l’air fatiguée
– Je suis en pleine forme, c’est juste que je ne suis pas maquillée. »

Une personne qui s’est sentie jugée sur son physique, son apparence ou sur les personnes qu’elle fréquente, réfléchira à deux fois avant de présenter quelqu’un à son entourage ou avant de sortir avec cette tenue qu’elle aime tant ou sans cette tonne de maquillage. Les mots ont une résonnance. Les mots peuvent blesser et avoir des conséquences sur autrui, et sur vous aussi. Pensez-y :).

Commenter cette astuce ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Créez un site ou un blog sur WordPress.com

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :